mercredi 31 mai 2017

NEUF-BRISACH

Nous allons aujourd'hui visiter une commune du Haut-Rhin, Neuf-Brisach. Cette ville fut créée ex nihilo (à partir de rien) en 1697 dans la plaine d'Alsace, après la perte de Vieux-Brisach au delà du Rhin. C'est Louis XIV lui même qui, parmi les trois projets soumis par Vauban, choisit le plan octogonal.

N'hésitez pas à cliquer sur les images pour les agrandir
Plan de la ville par Vauban

Vue aérienne
Neuf-Brisach se trouve à 3,5 km du pont sur le Rhin et de la ville Allemande de Vieux-Brisach située sur l'autre rive. Le territoire communal est uniquement constitué de la ville nouvelle, des fortifications et de leurs emprises.

Plan relief de la ville
Ramparts








En 1697, les traités de Ryswick mettent fin à la guerre de la ligue d'Augsbourg entre Louis XIV et la Grande Alliance. La France perd la place forte de Brisach sur la rive Allemande du Rhin. Afin de combler la perte de l'ancienne place forte, qui laisse un vide défensif entre Strasbourg et Mulhouse, Louis XIV décide de la construction d'une nouvelle ville fortifiée face à Brisach, située à une demi lieu du Rhin, pour prévenir toute invasion d'outre-Rhin.

Création Neubrisach 1699
Enceinte de sureté







Embrasures de tir










La construction débute le 18 octobre 1698 avec la pose de la première pierre. Un canal est spécialement creusé jusqu'aux Vosges pour acheminer le grès rose nécessaire à la construction. Les fortifications de la citadelle sont finies en 1702, le 11 octobre 1731 a lieu la pose de la première pierre de l'église Saint-Louis, achevée en 1736. La mairie est achevée en 1758.

Vieux Brisach, l'Allemande
Canal Vauban










En dehors d'une alerte en 1743, la ville n'a jamais joué de rôle dans l'histoire de l'Europe, ni même dans l'histoire locale.
Neuf-Brisach, dernière fortification construite ex-nihilo par Vauban, est considérée comme l'aboutissement de son œuvre en matière d'architecture militaire. La ville, sévèrement touchée par les bombardements Américains de 1945 est aujourd'hui restaurée et, fait partie des douze fortifications majeures de Vauban qui sont classées au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Les lieux à voir à Neuf-Brisach:
- Les fortifications en forme d'étoile à 16 branches.
- La place d'armes au centre de la ville.
- Le musée Vauban, retraçant l'histoire de la ville, ouvert tous les jours, sauf le mardi, du 1er mai au 30 septembre de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h.
- Les fossés, l'enceinte de sureté, les huit tours bastionnées, les tenailles, contre-gardes, demi-lunes et réduits de demi-lunes.
- La fontaine royale, le canal Vauban et le canal de navigation du Rhône au Rhin.

Fossés et fortifications porte de Bâle
Place d'armes avec plan ville en fleurs
Musée Vauban









Fossé nord-est
Porte d'entrée dans la cité









Porte de Colmar
Porte de Belfort








Pont sur canal du Rhône au Rhin
Entrée de la ville









Les édifices religieux sur la commune sont: L'église Royale Saint-Louis du XVIIIe siècle et son orgue, et le temple protestant du XIXe siècle et son orgue.

Église royale St-Louis 1736
Temple protestant XIXe siècle

















Nef église St-Louis
Orgue église St-Louis









Monument commémoratif
Vue sur les remparts









Mairie 1758
Place du Général De-Gaulle









Ancienne gare de Neuf-Brisac
Locomotive 141 TB 424 










dimanche 14 mai 2017

DOMFRONT

Rendu en Normandie, nous allons découvrir une petite bourgade de l'Orne, le village de Domfront, petite commune de 3680 habitants. Domfront est située à l'ouest du département sur les bords de la Varenne qui est un affluent de la Mayenne. 
La ville tire son nom de l'ermite Saint Front de Passais qui s'établit sur le site vers 540 et y bâtit une chapelle. Un village s'établit autour de la chapelle.

Cliquez sur les images pour les agrandir
Vue aérienne du village
En 1010, un premier château en bois est érigé à la cime du rocher. En 1092 Henry Beauclerc, troisième fils de Guillaume le Conquérant, fait construire sur l'éperon rocheux, un château fort en pierre avec son puissant donjon de forme quadrangulaire. Henry Beauclair deviendra roi d'Angleterre en 1100, puis duc de Normandie en 1106 et domfront devint alors une place forte royale.
Tous les deux ans ont lieu les médiévales de Domfront, reflet de l'illustre passé de la commune. 

Médiévales de Domfront, 5 et 6 aout 2017

Domfront compte cinq édifices protégés au titre des monuments historiques.
Le château médiéval construit en 1092 et démolit en 1610.
L'enceinte de la ville avec les restes de deux tours d'enceinte de l'ancienne poterne du château de Gadras. 
L'église Notre Dame-sur-l'Eau, église romane du XIe siècle
L'église Saint-Julien construite dans les années 1920.
Le manoir de la Palue qui date du XVIe siècle.

Vestiges du château
Vestiges de l'enceinte

Les remparts
Escaliers dans les remparts








Vestiges de l'enceinte urbaine
Vestiges de l'enceinte








Église Notre-Dame-sur-l'Eau XIe
Gisant du XVe 









Église Saint-Julien 1920
Église Saint Julien








Manoir de la Palue XVIe siècle
La commune comporte également trois édifices recensés à l'inventaire général du patrimoine culturel. Le moulin à farine qui a cessé son activité après 1926, le jardin du château qui fait l'objet d'une étude pré-inventaire au titre des jardins remarquables et le jardin de la Collière qui fait également l'objet d'une étude au titre des jardins remarquables.

Château de Collière
Tour Poterne









Au détour des ruelles de la ville haute, le passé médiéval de la cité est omniprésent, cours, maisons à colombages, tours, murailles sont la à portée du regard. La ville fait le lien avec les événements contemporains, la bataille de Normandie a laissé des traces sur la ville, notamment sur l'architecture.
Ce petit coin de bocage a la particularité d'avoir deux églises remarquables, Notre-Dame-sur-l'Eau, chef d'œuvre roman et l'église Saint-Julien, prouesse architecturale néobyzantine rendue possible par l'usage du béton armé dans les années 1920.

Vue depuis une ruelle adjacente 
Restauration maison à colombages

Panorama sur le bocage

Maison à colombages
Rue médiévale animée









Une rue du village
La mairie









Place de la liberté